Histoire
des Disciples

Naissance des Disciples Escoffier

Les Disciples d’Auguste Escoffier ont été créés en 1954 par Jean Ducroux, chef de cuisine à Nice, ancien élève d’Auguste Escoffier et Président de la Fraternelle des cuisiniers de Nice. Un premier chapitre s’est déroulé en Avril 1963 à Nice.

Le premier Président de l’Association fut Pierre Sauvan suivis par les Présidents Jean Ducroux, Henri Ricottier et Tony Fighera.

Les Disciples d’Auguste Escoffier se développèrent alors dans toute la France et à l’étranger.

Au début des années 2000, sous la présidence de Jean-Claude Guillon, chef du Grand Hôtel du Cap Ferrat, un nouvel essor prenait forme avec le nouveau Secrétaire général Bernard-Louis Jaunet, Paule Neyrat et le Conseil Magistral.

Ils entreprirent ensemble de rebâtir une association dynamique, bien structurée, rassemblant toutes les Délégations françaises et étrangères sous une même bannière.

Réunir les chefs du monde entier, les professionnels de la cuisine et de la salle, les producteurs de qualité et les gastronomes : le concept même de l’association avait germé dans la tête d’Auguste Escoffier.

En 1912, il crée « La Ligue des Gourmands » et lance les « dîners d’Épicure » déjà à caractère caritatif.

En 1928, lors du 1er congrès à Paris de la Fédération Mondiale des Associations Culinaires (WACS), Auguste Escoffier en est élu Président d’Honneur.


L'HISTOIRE

Disciples Escoffier International

Président d’Honneur Héréditaire (représentant la famille Escoffier) :

Michel ESCOFFIER
michelescoffier@yahoo.fr

Fondateurs des Disciples d’Escoffier :

Pierre Sauvan
Jean Ducroux
Charles Janon
Joseph Mora
Henri Ricottier

LES PAST PRESIDENTS

Disciples Escoffier International

Jean Claude Guillon
guillonchristiane@sfr.fr

Jean-Pierre BIFFI
mfjp@biffi.fr

Thierry Marx
tmarx@mohg.com

La cuisine évoluera comme évolue la société elle-même, sans cesser d’être un art, deviendra scientifique et devra soumettre ses formules empiriques trop souvent encore à une méthode et à une précision qui ne laisseront rien au hasard. Nous devons chercher en nous-mêmes de nouvelles voies afin de laisser des méthodes de travail adaptées aux mœurs et usages de notre temps”.

Auguste Escoffier

Abonnez-vous à notre Newsletter :

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire


Association pour la transmission
et l'évolution de la Cuisine

Suivez-nous